07 84 33 85 70

Rapport d’activité 2018

NOTRE ACTIVITÉ

Nous avons pris en charge 78 victimes tout accident confondu dont 14 ne faisant pas l’objet d’une infraction pénale.

Dommage corporel Départements Dommage matériel Départements
Accidents de la circulation 

61 dont 27 décès

04-77-60-95-63-59-01-85-13-87-29-66-21-84-31-34-49-03-40-89-64-92-44-69-83-93-76-82-81-06-22-30-67-972  

Auto

2

 

93

77

Accidents de la vie privée 

6

 

 77

 

Incendie

1

 

77

Accidents médicaux

3

75-47-77 Catastrophe Naturelle

1 inondation

77
Accidents de travail 

2

77    
Agressions 

2

77-33    

Les victimes ont peu voir pas de connaissance sur les procédures pénales et/ou civiles, et assurantiels.

Nombreuses d’entre elles n’ont jamais eu à faire à la justice, n’ont jamais eu à faire appel à un avocat et ne savent pas ce pourquoi elles sont assurées.

L’absence de prise en charge par une association spécialisée a eu des effets négatifs sur la majorité des familles qui nous ont sollicités tardivement, principalement sur l’indemnisation du préjudice.

Les moyens de contact ont été le téléphone, par mail, via le site internet et également par le biais de l’association Collectif Justice pour les Victimes de la Route avec qui nous collaborons.

Nous constatons que de nombreux avocats acceptent de représenter les victimes d’accident corporel sans avoir la maîtrise du principe d’indemnisation, les conséquences sont parfois dramatiques.

Sur les 6 derniers mois de l’année nous avons constatés que les manœuvres dilatoires des compagnies d’assurances se généralisent.

Notre rôle a également été dans certains cas d’expliquer une décision de classement sans suite qui reste incompréhensible pour les victimes et d’expliquer le principe de l’assurance et les contrats souscrits par les victimes particulièrement en cas de non prise en charge.

NOS ACTIONS

  • Participation auprès de l’association Collectif Justice pour les Victimes de la Route à la table hommage aux victimes de la route à Montpellier.
  • Rédaction d’un Projet de Proposition de Loi avec l’aide de professionnels du droit et d’une députée.
  • Demande à tous les parlementaires d’interpeller Monsieur le Ministre de l’Intérieur sur la remise en vigueur du Triplicata (députés et sénateurs).
  • RDV avec des parlementaires, conseillers du Premier Ministre, la Délégation Interministérielle d’aide aux Victimes aux Ministères de la Justice.
  • Participation aux Assises Européennes des associations d’aide aux victimes et de victimes.
  • Mise en place de 2 sondages concernant les accidents de la circulation, un destiné aux victimes et/ou aux familles, l’autre à des non victimes.
  • Réalisation d’une enquête sur la prise en charge existante des victimes d’accident corporel, principalement sur la prise en charge des victimes d’accident de la circulation.

NOS RESSOURCES

  • Les adhérents : 36 pour cette année contre 12 l’année précédente (l’adhésion n’est pas obligatoire)
  • Le mécénat : 5 sociétés nous ont soutenues, c’est une de plus qu’en 2017.
  • Les subventions : la CNAM.

NOS DÉPENSES 

  • Création et développement du site web : victimesetavenir.org
  • Mise en place d’un site dédié aux Maires.
  • Frais de déplacement : de nombreux déplacements en Ile-de-France mais également dans les Bouches-du-Rhône, dans les Pyrénées-Orientales, dans l’Hérault, en Loire-Atlantique et dans le Rhône.
  • Les frais postaux sont importants, de nombreuses correspondances se font en lettres recommandées avec accusé de réception.
  • Frais de gestion courante : téléphone, fournitures de bureaux, assurances, communication.
  • Achat de matériel informatique.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *